L’ITALIEN…

 Texte et musique : Jann Halexander, 2013

Editions Lalouline

 Mario...Sombre Héros…Mario…Noire était l’eau… 

A patauger dans des rivières d’argent,

A ne plus pouvoir sentir l’odeur du vent,

A entendre qu’il n’a pas le même sang,

De ceux qui jettent des fruits… 

Sur les pelouses glaciales de Milan,

Entre deux scandales télés, histoires d’amantes,

L’Italien menait le jeu avec la rage

De ceux qui fuient le Temps… 

R. 

Mario B, Mario B, Mario B. de Sicilia

A quoi bon vouloir faire durer cette sinistre Comedia

Mario B, Mario B, face à tous ceux qui dérapent

Comment fais-tu pour jouer, perdre pied ne suffit pas !

 

Et que valent tous les ballons du monde…

 A slalomer entre les insultes et bravos,

A montrer son torse à la une des journaux,

A déranger les certitudes bien rangées

Dans tant de p’tits cerveaux…

Et l’Italien aux cheveux noirs comme sa peau,

Aux connards leur faisait mordre leurs chapeaux,

Il Signore faisait d’un But l’Absolu,

Lui, grand Roi des Machos…

 R. 

Et que valent tous les ballons du monde… 

Dans des ruisseaux de violences, des amours en déshérence,

Dans son étrange Italie, Mortifères étaient les nuits… 

R.X2