Ô Bel Anjou...Angers...son château...l'ennui à fleur de peau...

Jann-Halexander

chateau_angers

cover_235316_200

intro3

 

 

…Lorsque cette chanson, Ô Bel Anjou, est parue sur l’album Le Marginal, je reçus des commentaires enthousiastes mais également des avis cinglants. Du genre : Comment pouvez-vous dénigrer notre belle ville d’Angers ? Evidemment, je n’attends pas qu’on me donne l’autorisation de chanter sur tel ou tel thème, encore moins qu’on me dise comment le faire. Je prends la liberté de chanter ce que je veux. Et je chante. C’était en 2008. En concert, les gens riaient souvent (rires jaunes à Angers, rires francs à Paris, à Marseille, à Cologne, Osnabrück). Aux commentaires cinglants, j’ai répondu que quand on aime sa ville, on est capable d’aimer ses défauts, de la tourner en dérision. Il n’y a rien de pire que de vouloir prendre les choses trop au sérieux. Le plus bel ‘honneur’ fut la publication des paroles de la chanson dans la revue trimestrielle L’Anjou, publiée par les Amis du Folklore et des Parlers d’Anjou.

Sur la chanson et sur Angers, ville de ma famille maternelle, ville incontournable de l’Anjou, région touristique de collines, de vignobles et de châteaux, chantée par Jacques Bertin, décrite par Julien Gracq, poétisée par Du Bellay, je n’ai rien à ajouter de plus maintenant, que dans les paroles ci-dessous. Comprenne qui voudra, me suivra qui m’aime…

Jann Halexander 

***

Ô Bel Anjou

(texte et musique : Jann Halexander – Lalouline Editions)

Qui n'a admiré les ardoises de Trélazé,
Ne peut saisir de l'Anjou son admirable beauté,
Qui ne s'est saoûlé aux arômes de Cointreau,
Ne peut saisir de chez nous ce qui est véritablement beau,
De la Ménitré à la Grisaille de Cholet,
Du Calme de la Maine à la Loire aux crues vaines,
Tous les habitants se ressemblent à s'y méprendre,
D'un calme distant, mais vous ne pouvez le comprendre !

R.
Ô Bel Anjou,
La vie est douce, si ennuyeuse,
Ô Bel Anjou,
La Vie est bourge, te dire Adieu,
Est si tentant, et je ne sais point pourquoi je reste

Du château d'Angers, je n'ai vu que la silhouette,
Se découpant dans le ciel d'une ville bien proprette,
Où l'ordre le dispute aux drames habilement cachés,
Où l'ombre d'un détective ne saurait nous éclairer,
Sur la ville, ça mouillasse, et nous on fait la marienne,
Le tantôt s'achève, avant que le soir ne vienne,
On va au jardin admirer des plantes exotiques,
Délires de païens dans une ville catholique

R.
Sur la Maine et Loire, je navigue dans mes rêves,
J'suis dur de la comprenoire, le rêve me sert de trève,
Je fuis le réel, au nez je lui crouille la porte,
Et j'attends, que la faucheuse m'emporte…
Car qui n'a pas goûté à la douceur angevine,
Ne saura en voir toute la froideur mesquine,
J'suis pas vraiment du coin, y'a Maman qu'est de Longué,
Voyez comme c'est pratique, la double-nationalité !!!

R.
Au Pays de Julien Gracq, je craque !
Mais la vie y est moins chère que dans bien d'autres villes,
Ici on voit le ciel, ce n'est pas comme à Paris …
Ô Bel Anjou,
La vie est parfois merveilleuse
Ô Bel Anjou,
Je n'me vois pas te dire adieu,
Depuis longtemps, je sais enfin pourquoi je reste …

-

http://www.musicme.com/#/Jann-Halexander/titres/O-Bel-Anjou-t1343564.html

"Ô Bel Anjou" de Jann Halexander


Amélie Nothomb, Barbe Bleue, les gateaux et moi...[Jann Halexander]

Barbe_Bleue

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...Un roman d'Amélie Nothomb c'est comme un délicieux gâteau. Une sorte de jouissance de la lecture, jouissance, le mot n'est pas vain puisque chaque roman se lit en à peine deux heures. Mais un roman peut se relire, encore et encore. J'ai une douce pitié pour ses détracteurs, en effet : est-il raisonnable d'attendre un an pour jouir de façon aussi éphémère d'un bouquin ? Mais c'est cela la force d'un Nothomb. Les studios Disney aussi étaient capables de jouer avec nos nerfs à une époque où le 24 novembre était le sacro-saint jour où sortait LE nouveau Disney. Alors oui un roman de son altesse Nothomb est comme un bon gros gâteau qu'on se hâte d'avaler :ça en a même la forme, alors pensez!

Jann_Halexander__30_ans__concert

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...Je l'ai découverte avec Stupeurs et tremblements. Le sujet ne pouvait que m'intriguer : les péripéties d'une salariée blanche dans une grosse entreprise japonaise, à Tokyo, la ville la plus riche du monde. Mais je crois qu'aucun écrivain n'a réussi à me faire marrer dans : le train, le métro, l'avion avec autour de moi des passagers intrigués. Quel bien fou aussi de lire le récit d'une Blanche qui s'était littéralement acculturée, une japonaise blanche ni plus ni moins comme il y a des noirs allemands ou des jaunes italiens et qui n'était pas là pour nous asséner des grandes idées néo-coloniales sur son expérience au pays du soleil levant. Quoi de plus concret que la vie d'une employée dans une société ? Suite à celui-ci, je les ai tous lus, autant d'expériences, certaines années peut-être moins bonnes que d'autres : tous les gâteaux ne se valent pas. Il y avait les gâteaux dorés : Les catalinaires, Attentat, Mercure, Métaphysique des tubes, Robert des noms propres, Biographie de la faim, Tuer le père...j'ajoute Barbe Bleue. Une revisite du mythe Barbe Bleue dans la France actuelle rafraîchissante. Avec des mots toujours aussi surprenants les uns que les autres, des mots on ignorait l'existence. Perrault, depuis l'au delà doit adorer (http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Barbe_bleue).

bonus_DSC_2954__800x600_

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 ...Je n'ai pas dérogé à la règle : je l'ai lu en 1h30. Complètement rassasié, des images, des saveurs m'envahissant. Une folle envie de manger des patisseries aux oeufs. Soudainement, allongé sur mon lit, il m'est revenu un souvenir, pourquoi l'avais-je occulté, peut-être parce que le mois où cela se passait était aussi le mois où j'avais perdu ma grand-mère (janvier 2011), le souvenir de la perte avait pris le pas sur les autres...des détails en comparaison...

'Allô Jann Halexander ?'

'Oui ?'

- C'est le Théâtre du Temps, nous vous appelons pour vous communiquer le nombre de réservations.

- Je ne pense pas qu'il y en ait beaucoup.

- Pour le moment, non, il y en 6, cela dit Amélie Nothomb a appelé.

- Amélie Nothomb ?

- Oui elle voulait avoir des infos sur le spectacle, elle était intéressée.

- Ce serait trop beau qu'elle vienne. Vous êtes sûr qu'il ne s'agit pas d'une mauvaise plaisanterie ?

- Je ne crois pas, ou alors l'imitation était vraiment réussie, on reconnaissait sa voix. 

- Bon. Merci. On verra bien'

robertdesnomspropresAmelie_Nothomb_et_Robert

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Amélie Nothomb n'est pas venue. Mais je ne l'attendais pas spécialement, aucune raison de lui en vouloir. Enfin l'idée même de lui en vouloir ne m'a pas effleuré l'esprit. Il est vrai que j'ai repris en 2005 une chanson chantée par Robert, sur un texte de l'écrivaine et sur une musique de Mathieu Saladin : L'Appel de la Succube. Je crois que la chanteuse avait trouvé cette reprise intéressante lors d'une émission radio en réponse à une question d'un de ses fans (qui aimait aussi mon travail). Mais je n'ai jamais eu de retours personnels et je crois qu'elle s'en foutait complètement, en réalité. Tout cela remonte...est enfoui dans une sorte de brouillard étrange, je ne sais comment j'ai pu rester la tête au-dessus de l'eau, être encore là tant bien que mal. Chantant. Vivant. Peut-être aussi parce que pendant que le Rivage des Syrthes de Julien Gracq, gros pavé-cadeau indigeste écrit par un gars qui m'était pourtant ben sympathique prenait la poussière, je dégustais des romans de Nothomb. Humm...A Table!

 Jann Halexander

http://www.musicme.com/#/Jann-Halexander/titres/L%27appel-De-La-Succube-t649249.html

 ***

Biographie :

Jann Halexander est né le 13 septembre 1982 à Libreville, au Gabon. Depuis 2003, cet artiste franco-gabonais  évolue à la fois dans le monde de la variété française et du cinéma. Il aborde, souvent avec provocation, les thèmes du métissage, de la famille, de l'amour. Quelques chansons-clés : A TableDéclaration d'amour à un Vampire,  Aucune Importance. A donné des concerts en France, Belgique, Allemagne...son dernier disque : Tristes Tropiques (Ebay, priceminister, fnacmusic.com ...)
Site officiel :
http://apoplexia2008.blogspot.fr/
Discographie sélective:

http://www.linternaute.com/musique/albums/artiste/jann-halexander/13480/discographie/

 

Jann Halexander : " A table" aux soirées Lalouline


Crédits : A table
Interprète : Jann Halexander

Compositeur : Aurelien MERLE
Auteur : AURELIEN MAKOSSO AKENDENGUE
Editeur : LALOULINE EDITIONS
ISWC : T-004.977.424.4" />

Posté par OmbreMauve à 23:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,