biografía cantador Jann Halexander

fond-cd-avousidraije-recto

 

En marzo de 2013, el cantador Jann Halexander ha celebrado su decimo cumpleaños en un teatro de Paris, antes de proponer conciertos en otras ciudades. El que ha empezado su carrera en Angers tiene un repertorio que mezcla emoción y humor, pasión y melancolía, con canciones famosas : «  A table », « Aucune importance », «  Il est minuit Docteur Schweitzer » , « Papa, Mum » .Nació Aurélien Makosso-Akendengué el 13 de septiembre de 1982, en Libreville (Gabon) y canta la diferencia, la pasión, la familia y el exilio. Ya cantó en Francia, Bélgica, Alemania, con cientos de conciertos. El 21 de enero de 20 17, cantó con Tita Nzebi, Jearian, François Ngwa en el Café de la Danse, para el espectáculo « Une Aurose se lève », en homenaje al Gabon.

Jann Halexander - LAURE ET FREDERIC

Posté par OmbreMauve à 16:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


NUIT A HOGSBACK [sur les terres sud-africaines de l’Anneau] DISPONIBLE EN FORMAT PDF !...

Couverture NUIT A HOGSBACK

Juin 2013 tirage 1

NUIT A HOGSBACK [sur les terres sud-africaines de l’Anneau] DISPONIBLE EN FORMAT PDF!...

 

…Août 2011. Un touriste, artiste, débarque à Hogsback, hameau paumé en Afrique du Sud, le pays natal de Tolkien, l’auteur du Seigneur des Anneaux. Hogsback est une bourgade étrange, irréelle : des hobbits sont creusés dans les troncs des pins, des elfes en pierre surveillent des villas, la neige tombe sur les montagnes. Il y a l’immensité de la nature, la violence de l’Histoire. Des rencontres surprenantes. Les souvenirs qui remontent. La colère devant la société, ses contradictions. Lourdeur. Légèreté. Immensité. Illusions et désillusions d’une Quête.

 

Chanteur, réalisateur, comédien depuis 2003, Jann Halexander s’est rendu à Hogsback, en Afrique du Sud, en 2011 et en a tiré un récit mêlant petite histoire et grande Histoire où parfois, fiction et réalité se mêlent. L’ouvrage comporte 48 photographies.

 

 

Nuit à Hogsback, sur les terres sud-africains de Tolkien, de Jann Halexander. 96 pages.

 

Edité par Trilogie Halexander

 

 
Ouvrage disponible dès maintenant en version PDF. Envoyer 5 euros à halexander@voila.fr via https://www.paypal.com. Ou un chèque à l'ordre de Trilogie Halexander à JEFF BONNENFANT, 4 Bd Carnot 72 000 Le Mans (en spécifiant bien l'adresse mail pour envoyer l'ouvrage). Pour toute demande d'information complémentaire : halexander@voila.fr.

 

© Trilogie Halexander

 

Réponse d'un Franco-Gabonais au sujet du racisme anti-Blanc

Enfance3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réponse d'un Franco-Gabonais au sujet du racisme anti-Blanc

 

A Guillaume Floris, Laurent Levy, Danièle Obono, Aïssa Terchi, tous-toutes les membres du Front de Gauche.

 J'ai été très très choqué par votre article sur http://www.rue89.com/rue89-politique/2012/11/16/racisme-antiblancs-le-spectre-de-lanti-france-ou-la-grande-confusion. Notamment par cette phrase. 

'Le racisme antiblanc n’est en rien du racisme'

L'article commençait bien. Rassurant. Pour après prendre une autre tournure déplaisante. Une telle forme de cécité fait peur. Alors oui : le racisme anti-blanc existe mais duquel parlons-nous ? De celui fantasmé qui arrange les racistes blancs qui veulent se dédouaner ? Ou de celui véritable, qui est concret, et non un mythe.

En tant que franco-gabonais, je ne peux pas lire ce genre de phrase sans réagir. Je suis né au  Gabon, j'y ai vécu 16 ans, de père gabonais noir et de mère française blanche. En tant que métis, j'ai vu aussi bien du côté blanc que du côté noir que les relations interraciales, les mariages mixtes et leurs enfants dérangeaient beaucoup de monde. Les enfants n'oublient pas. Je ne suis pas le seul dans cette situation. Je n'ai jamais oublié les camarades, nous avions 15/16/17 ans, noirs de bonne famille, de l'élite, dire tout haut que les blanches qui aiment les noirs sont des salopes qui aiment la queue, quand ils voyaient ma mère venir me chercher. Je n'oublierais pas toutes ces petites réflexions usantes : oui, toi tu fais comme les blancs, tu portes les jeans comme un blanc, tu manges des trucs de blancs, tu écoutes des trucs de blancs. C'était usant. J'avais envie d'être moi mais il y avait toujours un plaquage racial là-dessus. Les métis servent souvent de défouloir anti-blanc dans les sociétés africaines. Les homos aussi qu'on accuse d'être des agents des blancs, de la perversion blanche. D'ailleurs la perversion dans ces pays est assimilée aux blancs. L'argent, très souvent également. Et cette façon de penser on la retrouve dans une partie de la diaspora.

Enfance4

J'ai appris à gérer cela, à répondre à la connerie, quelque soit le côté d'où elle vient. Il m'a fallu du temps pour digérer cela néanmoins, l'admettre pour moi-même et le dire. Sachant que le dire n'était pas bien vu non plus. je ne parlais pourtant pas de ressenti mais d'anecdotes vécues. Je fus traité de menteur plusieurs fois. Tout va bien, tout va bien, non ce que tu dis n'est pas possible. Maintenant les langues se délient et des deux côtés, on commence enfin à en parler, ouvertement. Pour savoir ce qu'il faut faire. 

Enfance2

Etre écolo, de gauche, anticapitaliste etc ne cautionne pas une telle cécité. Parce qu'en face, parmi ceux et celles qui lisent, on peut se sentir heurté.

 Le racisme, les préjugés ne doivent pas être seulement jugés à l'aune des obstacles qu'ils génèrent d'un point de vue pratique : emploi, logement, principalement. Il y a aussi l'espace de vie, au sens des relations : intimes, amicales, familiales. Beaucoup de relations ont été détruites par la force des préjugés qui ne venaient pas toujours d'où on les attendait. Oui c'est fatiguant pour une femme blanche mariée à un africain noir d'être souvent ramenée à LA FEMME BLANCHE de la famille au bout de 30ans, d'être un peu mise de côté par sa belle-famille parce qu'elle ne comprendrait soi disant pas tout. Oui c'est fatiguant d'entendre des africains dire que l'homosexualité est un truc de blanc -tant d'hypocrisie laisse sceptique. C'est fatiguant en tant qu'artiste quand des programmateurs ou des journalistes africains me disent : on ne peut pas parler de vous, vous faites de la musique de blanc. Là je parle de mon cas personnel. Mais la liste est longue, longue, longue de ce genre d'anecdotes vécues par les uns, les autres, des métis, des  blancs, des noirs qui sont liés à des blancs.  Et on ne peut pas dire, comme le rappelait un collègue, Luc, du blog culture et chanson, d'un côté : le racisme est universel et de l'autre  que le racisme antiblanc n'est en rien du racisme. Il y a des préjugés sur ce que doit être un blanc, pense un blanc etc. Comme beaucoup de blancs pensent qu'un noir doit être comme ci, penser ainsi, vivre ça etc.

Enfance

 

 C'est une situation triste, mais réelle et heureusement pas systématique, parce que dans l'ensemble les gens arrivent à vivre en société, malgré les difficultés. Il y a des gens pour qui réellement tout va bien et qui se foutent éperdument de ce genre de débat. Mais puisque nous y sommes, dans le débat, je ne vois pas comment vous pouvez vouloir aller dans le sens du vivre ensemble lorsque vous sortez ce genre de propos. 

Une chose semble certaine : d'un point de vue travail ou accès au logement, le racisme anti-blanc n'a quasi aucun impact. Economiquement, ce sont les plutôt les plus clairs qui discriminent les plus fonçés. 

Enfance5

 

'Le racisme antiblanc n’est en rien du racisme'

Je suis étonné que tous les membres du Front de gauche soient d'accord avec ce genre de mensonge.Il y a un racisme anti-blanc réel en France et ailleurs. Une sorte de conglomérat de préjugés. Il faut avancer, malgré tout. Comme il faut pouvoir avancer malgré le racisme franc, assumé d'une partie de la société française blanche. Mais il faut en prendre acte, clairement dans les deux cas. C'est la meilleure façon justement de contrer les idioties de ceux et celles qui n'y connaissent rien et parlent d'un racisme anti-blanc fantasmé. 

 Jann Halexander

[http://www.apoplexia2008.blogspot.fr]

Anecdote : A plusieurs reprises, j'ai été confronté à des blancs ou des noirs qui m'ont dit, en parlant des femmes : les blanches qui aiment les noirs, c'est pour la queue. J'ai appris à répondre : peut-être. Et elles ont bien raison. Après tout elles font ce qu'elles veulent.

Il est minuit Docteur Schweitzer, de Jann Halexander

Ouest France

Amélie Nothomb, Barbe Bleue, les gateaux et moi...[Jann Halexander]

Barbe_Bleue

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...Un roman d'Amélie Nothomb c'est comme un délicieux gâteau. Une sorte de jouissance de la lecture, jouissance, le mot n'est pas vain puisque chaque roman se lit en à peine deux heures. Mais un roman peut se relire, encore et encore. J'ai une douce pitié pour ses détracteurs, en effet : est-il raisonnable d'attendre un an pour jouir de façon aussi éphémère d'un bouquin ? Mais c'est cela la force d'un Nothomb. Les studios Disney aussi étaient capables de jouer avec nos nerfs à une époque où le 24 novembre était le sacro-saint jour où sortait LE nouveau Disney. Alors oui un roman de son altesse Nothomb est comme un bon gros gâteau qu'on se hâte d'avaler :ça en a même la forme, alors pensez!

Jann_Halexander__30_ans__concert

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...Je l'ai découverte avec Stupeurs et tremblements. Le sujet ne pouvait que m'intriguer : les péripéties d'une salariée blanche dans une grosse entreprise japonaise, à Tokyo, la ville la plus riche du monde. Mais je crois qu'aucun écrivain n'a réussi à me faire marrer dans : le train, le métro, l'avion avec autour de moi des passagers intrigués. Quel bien fou aussi de lire le récit d'une Blanche qui s'était littéralement acculturée, une japonaise blanche ni plus ni moins comme il y a des noirs allemands ou des jaunes italiens et qui n'était pas là pour nous asséner des grandes idées néo-coloniales sur son expérience au pays du soleil levant. Quoi de plus concret que la vie d'une employée dans une société ? Suite à celui-ci, je les ai tous lus, autant d'expériences, certaines années peut-être moins bonnes que d'autres : tous les gâteaux ne se valent pas. Il y avait les gâteaux dorés : Les catalinaires, Attentat, Mercure, Métaphysique des tubes, Robert des noms propres, Biographie de la faim, Tuer le père...j'ajoute Barbe Bleue. Une revisite du mythe Barbe Bleue dans la France actuelle rafraîchissante. Avec des mots toujours aussi surprenants les uns que les autres, des mots on ignorait l'existence. Perrault, depuis l'au delà doit adorer (http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Barbe_bleue).

bonus_DSC_2954__800x600_

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 ...Je n'ai pas dérogé à la règle : je l'ai lu en 1h30. Complètement rassasié, des images, des saveurs m'envahissant. Une folle envie de manger des patisseries aux oeufs. Soudainement, allongé sur mon lit, il m'est revenu un souvenir, pourquoi l'avais-je occulté, peut-être parce que le mois où cela se passait était aussi le mois où j'avais perdu ma grand-mère (janvier 2011), le souvenir de la perte avait pris le pas sur les autres...des détails en comparaison...

'Allô Jann Halexander ?'

'Oui ?'

- C'est le Théâtre du Temps, nous vous appelons pour vous communiquer le nombre de réservations.

- Je ne pense pas qu'il y en ait beaucoup.

- Pour le moment, non, il y en 6, cela dit Amélie Nothomb a appelé.

- Amélie Nothomb ?

- Oui elle voulait avoir des infos sur le spectacle, elle était intéressée.

- Ce serait trop beau qu'elle vienne. Vous êtes sûr qu'il ne s'agit pas d'une mauvaise plaisanterie ?

- Je ne crois pas, ou alors l'imitation était vraiment réussie, on reconnaissait sa voix. 

- Bon. Merci. On verra bien'

robertdesnomspropresAmelie_Nothomb_et_Robert

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Amélie Nothomb n'est pas venue. Mais je ne l'attendais pas spécialement, aucune raison de lui en vouloir. Enfin l'idée même de lui en vouloir ne m'a pas effleuré l'esprit. Il est vrai que j'ai repris en 2005 une chanson chantée par Robert, sur un texte de l'écrivaine et sur une musique de Mathieu Saladin : L'Appel de la Succube. Je crois que la chanteuse avait trouvé cette reprise intéressante lors d'une émission radio en réponse à une question d'un de ses fans (qui aimait aussi mon travail). Mais je n'ai jamais eu de retours personnels et je crois qu'elle s'en foutait complètement, en réalité. Tout cela remonte...est enfoui dans une sorte de brouillard étrange, je ne sais comment j'ai pu rester la tête au-dessus de l'eau, être encore là tant bien que mal. Chantant. Vivant. Peut-être aussi parce que pendant que le Rivage des Syrthes de Julien Gracq, gros pavé-cadeau indigeste écrit par un gars qui m'était pourtant ben sympathique prenait la poussière, je dégustais des romans de Nothomb. Humm...A Table!

 Jann Halexander

http://www.musicme.com/#/Jann-Halexander/titres/L%27appel-De-La-Succube-t649249.html

 ***

Biographie :

Jann Halexander est né le 13 septembre 1982 à Libreville, au Gabon. Depuis 2003, cet artiste franco-gabonais  évolue à la fois dans le monde de la variété française et du cinéma. Il aborde, souvent avec provocation, les thèmes du métissage, de la famille, de l'amour. Quelques chansons-clés : A TableDéclaration d'amour à un Vampire,  Aucune Importance. A donné des concerts en France, Belgique, Allemagne...son dernier disque : Tristes Tropiques (Ebay, priceminister, fnacmusic.com ...)
Site officiel :
http://apoplexia2008.blogspot.fr/
Discographie sélective:

http://www.linternaute.com/musique/albums/artiste/jann-halexander/13480/discographie/

 

Jann Halexander : " A table" aux soirées Lalouline


Crédits : A table
Interprète : Jann Halexander

Compositeur : Aurelien MERLE
Auteur : AURELIEN MAKOSSO AKENDENGUE
Editeur : LALOULINE EDITIONS
ISWC : T-004.977.424.4" />

Posté par OmbreMauve à 23:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

'Il est minuit Docteur Schweitzer' : single (covers) JANN HALEXANDER

Différentes pochettes pour le single 'Il est minuit Docteur Schweitzer', Jann Halexander, novembre 2011

COVER_ARABIA

 

 

COVER_CHINA

 

COVER_ENGLAND___USA

COVER_ESPAGNE COVER_FRANCE

COVER_GABON

 

COVER_GERMANY      COVER_INDIA

COVER

Cover_ISRAEL  COVER_ITALIA

 

COVER_RUSSIA

COVER_SOUTH_AFRICA

07 novembre 2014

3 albums épuisés, non réédités de Jann Halexander sortis en 2005 et 2006, mis en ligne

150x210montageJH1014-01

Info Culture/Chanson

3 albums épuisés, non réédités de Jann Halexander sortis en 2005 et 2006, mis en ligne

3 albums épuisés, non réédités de Jann Halexander, sortis en 2005 et 2006, mis en ligne (quasi) intégralement.
Bonne écoute.
Label T.H


http://jannhalexander.blogspot.fr

https://www.youtube.com/watch?v=Y_8omYyHUYU&feature=youtu.be
[Album 'Halexander Songs' - 2005]

https://www.youtube.com/watch?v=XQE63sO6K9c
[Album 'L'Amant de Maman' - 2005]

https://www.youtube.com/watch?v=XP100rHeZNY
[Album 'La Confession du Mulâtre - 2006]

 

ALBUM ''HALEXANDER SONGS'' – JANN HALEXANDER/PREMIER ALBUM [2005- Chanson française]

ALBUM ''L'AMANT DE MAMAN'' – JANN HALEXANDER/SECOND ALBUM [2005- Chanson française]

player" width="480" height="270">

 

Dailymotion video

20 avril 2012

Film 'Une dernière au Mans' de Jeff Bonnenfant, en entier sur dailymotion


Une dernière nuit au Mans, un film de Jann Halexander

 

Marianne, veuve aisée, artiste à ses heures, vit au Mans, avec son neveu, Antoine. Elle tombe amoureuse de François, professeur de mathématiques qui tombe amoureux d'Antoine.

Sensuel, onirique, mordant, le film Une dernière nuit au Mans [les gens de couleur n'ont rien d'extraordinaire] est une plongée tragi-comique dans la petite bourgeoisie noire française. Un film du chanteur, comédien et réalisateur Jann Halexander, avec Maïk Darah, comédienne, chanteuse et doubleuse (voix française de Whoopi Goldberg)...

'un film solaire' - site Culture et Chanson
'Pour sa découverte, et pour l’intégrité et la ténacité de son auteur, l’un des rares
réalisateurs authentiquement indépendants du paysage français, ces cinquante minutes au
Mans méritent amplement le voyage.' l'écrivain Pascal Francaix

Année de réalisation : 2010

© Trilogie Halexander

Posté par OmbreMauve à 19:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,