Concert Jann Halexander 'Between Us', 09/02/2017, Au Magique Cabaret, Paris [chanson]

 There always has been something weird with Jann Halexander, since 2003. He's definitly out of standards, with his original shows, and he proposes a surprise for this beginning of the year, at the Magique, an institution for French Song. He has already sung at the Café de la Danse (he has participated in a show for Gabon , "Une Aurore se lève") and he is now coming back where it all started. A great evidence of loyalty from the author of "Papa, Mum", "Aucune importance". Emotion and humour will meet, and Jann Halexander will sing our lives, our sorrows, our doubts and joys.

 

Visuel BLUE

 

9/02/2017

21h00

Au Magique

42 rue de Gergovie

75 018 Paris

métro Pernety line 13

 

Booking :

ama2_ama9@hotmail.com

or 06.16.13.98.32 / 01.45.42.26.10

 

 

Prices: 10 euros (8 euros on billetreduc, billetnet or by phone)

Posté par OmbreMauve à 17:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


MAXI CD L'ITALIEN - ETE 2013 - JANN HALEXANDER [LABEL T.H / LALOULINE EDITIONS]

 

fond-cdJHlitalien-verso

fond-cdJHlitalien

 

 

 

Jann Halexander : L'italien (version militaire)

L’ITALIEN…

 Texte et musique : Jann Halexander, 2013

Editions Lalouline

 Mario...Sombre Héros…Mario…Noire était l’eau… 

A patauger dans des rivières d’argent,

A ne plus pouvoir sentir l’odeur du vent,

A entendre qu’il n’a pas le même sang,

De ceux qui jettent des fruits… 

Sur les pelouses glaciales de Milan,

Entre deux scandales télés, histoires d’amantes,

L’Italien menait le jeu avec la rage

De ceux qui fuient le Temps… 

R. 

Mario B, Mario B, Mario B. de Sicilia

A quoi bon vouloir faire durer cette sinistre Comedia

Mario B, Mario B, face à tous ceux qui dérapent

Comment fais-tu pour jouer, perdre pied ne suffit pas !

 

Et que valent tous les ballons du monde…

 A slalomer entre les insultes et bravos,

A montrer son torse à la une des journaux,

A déranger les certitudes bien rangées

Dans tant de p’tits cerveaux…

Et l’Italien aux cheveux noirs comme sa peau,

Aux connards leur faisait mordre leurs chapeaux,

Il Signore faisait d’un But l’Absolu,

Lui, grand Roi des Machos…

 R. 

Et que valent tous les ballons du monde… 

Dans des ruisseaux de violences, des amours en déshérence,

Dans son étrange Italie, Mortifères étaient les nuits… 

R.X2