Récital Jann Halexander 'De Vous à Moi', 9 Février, Au Magique, Paris [chanson]

Jann Halexander

 

'De Vous à Moi'

 

Jann Halexander par Pierre Orcel - Café de la Danse - 21-01-2017

 

Il y a quelque chose d'insaisissable chez le chanteur franco-gabonais Jann Halexander. Définitivement inclassable, hors-format, l'artiste, connu notamment pour ses prestations scéniques décalées, propose une date surprise en ce début d'année, au Magique, institution de la Chanson française à texte. Après s'être produit au Café de la Danse dans le cadre du concert pour le Gabon 'Une Aurore se lève', il revient dans le lieu où il fit ses débuts. Une belle fidélité pour l'auteur de 'Aucune Importance', 'Papa, Mum', habitué aussi bien des grandes salles que des cabarets intimistes. L'émotion et l'humour se mélangent, il nous chante, chante nos vies, nos peines, nos doutes, nos joies : une invitation au voyage à mi-chemin entre l'Europe et l'Afrique, entre ici-bas et les songes...

 

9/02/2017

21h00

Au Magique

42 rue de Gergovie

75 018 Paris

métro Pernety ligne 13

 

Réservations :

ama2_ama9@hotmail.com

ou 06.16.13.98.32 / 01.45.42.26.10

 

 

Tarif plein : 10 euros

Tarif réduit : 8 euros (sur réservations, sur billetreduc, billetnet)

Posté par OmbreMauve à 17:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Concert/Dégustations Jann Halexander au Magique 10 décembre 2014

Affiche 10 décembre-page-001

 

"A TABLE " Jann Halexander en public au centre culturel de Caen

 

Jann Halexander chante 'Le Sexe Triste'

Il est minuit Docteur Schweitzer - Jann Halexander 

 

Posté par OmbreMauve à 13:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Jann Halexander : Récital Estival !...[concert imprévu - Chanson] 4 Juillet / Paris

Affiche Récital Estival numéro 2

 

Pour fêter l'arrivée de l'été, le chanteur pianiste Jann Halexander ('A Table', 'Il est minuit Docteur Schweitzer', 'Un bon chanteur est un chanteur mort') donne un concert 'imprévu' le vendredi 4 juillet au cabaret Le Magique. C'est dans ce cabaret (connu jusqu'en Nouvelle-Zélande) que l'artiste a fait ses débuts parisiens. Si depuis, cet artiste, franc-tireur de la chanson a chanté en d'autres lieux, à Paris et ailleurs, donné près de 150 représentations, c'est toujours avec grand plaisir, fidélité qu'il revient de temps à autre chanter au Magique, seul au piano. Humour, émotion, mélancolie, complicité avec les gens, chansons 'connues', moins 'connues', les siennes, celles des autres, bref, tout un programme pour un Récital Estival. Venez nombreux, nombreuses...

AU MAGIQUE

42 RUE DE GERGOVIE

75014 PARIS

http://aumagique.com

métro Pernety Ligne 13

Réservations : 0145422610 - havet@aumagique.com

[Possibilité de dîner sur réservation]

Tarifs : 10 euros (tarif plein) 8 euros (tarif Billetreduc.com) 5 euros (RSA/Tranches de Scène)

http://jannhalexander.blogspot.fr

 

© Production Label TH – Editions Lalouline

Contact médias : Jeff Bonnenfant 0680150524

Le concert sera suivi d'une rencontre avec l'artiste

 

'Le pirate de la chanson française' Ouest France

'Un passeur d'émotions' Nos Enchanteurs

 

© Cliché Marilyn Delgutte

Posté par OmbreMauve à 11:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

JANN HALEXANDER Lectures musicales 'Comme dans une chanson d'Anne Sylvestre' jeudi 15 mai 2014 - au Magique - Paris

 

Affiche Lectures Musicales

JANN HALEXANDER

 

Lectures musicales

 

'Comme dans une chanson d'Anne Sylvestre'

 

 

 

''Les Russes ne connaissent pas la chanteuse française Anne Sylvestre. Et ben ça tombe bien : moi non plus je ne la connaissais pas. Jusqu'à l'âge de 23 ans.''

 

 

 

Avec humour et poésie, le chanteur Jann Halexander évoque sa rencontre avec la chanteuse Anne Sylvestre à travers son œuvre, et évoque en parallèle son chemin de vie. L'artiste lira des passages de son dernier roman,' Comme dans une chanson d'Anne Sylvestre' et chantera des titres du répertoire de la chanteuse et de son répertoire personnel.

 

 

 

JANN HALEXANDER

 

JEUDI 15 MAI 2014

 

AU MAGIQUE

 

21 HEURES

 

42 rue de Gergovie 75014 Paris

 

Métro Pernety ligne 13

 

Entrée tarif plein : 12 euros

 

Entrée tarif billetreduc : 10 euros

 

http://www.billetreduc.com

 

 

 

 

 

© Production Label T.H – http://jannhalexander.blogspot.fr

Jann Halexander par A

Jann Halexander par Jeff Bonnenfant

Jann Halexander, cliché noir et blanc par A

Lectures au Magique (cliché Agnès Renaut)

 

 

 

 

 

Posté par OmbreMauve à 16:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Souvenir

Yann Denis, Clémence Savelli, Jann Halexander

Yann Denis, Clémence Savelli,  Jann Halexander au restaurant après la pièce 'Confessions d'un Vampire Sud-Africain'  donnée au Magique. Photographie : Monique Hottier

Quand Yann Denis chante Allain Leprest – de la Chanson à l'heure actuelle...

 

 

photo (1)

 

1229847_10152541634738797_1563403502_n

 

156214_507974142566372_540013083_n

 

 

Extrait de conversation off avec un journaliste radio vendredi dernier

Lui : Dans le fond, Jann Halexander, vous savez que vous êtes plus connu que vous ne le pensez.

Moi : Possible. Dans ce cas, on ne m'en a pas informé.

Lui : Vous avez vendu des milliers de disques et de dvd.

Moi : Oui. Pas assez. Je ne suis pas sûr d'en avoir profité. Et est-ce vraiment si important ?

Lui : Des milliers de gens vous connaissent, en France, à l'étranger, depuis 10 ans.

Moi : Pas assez. Mais oui, sans doute. Et puis 10 ans...c'est à la fois beaucoup et rien. Ce n'est que le début en fait.

Lui : Et les festivals alors ?

Moi : Je ne suis pas invité aux festivals, en général. Alors je n'y vais pas.

Lui : Vous êtes passé à la télé, quand même.

Moi : Ah la télé. Oui, j'y suis passé. Si peu.

Lui : Enfin, on vous reconnaît dans la rue, non ?

Moi : Rarement. Mais peut-être l'ai-je voulu ainsi, tout cela. Je ne sais pas. La vie suit son cours, j'essaye de ne pas avoir de rancoeur particulière. Je ne pense pas être amer. Je suis très content déjà d'avoir pu faire de la scène, des disques, tout ça...de la façon dont je le souhaitais. Dont je le souhaite.

Lui : Mais pourquoi vous chantez ?

Moi : J'ai réfléchi à cette question, je n'arrive pas à répondre, sinon des platitudes. Je dirais que je chante pour sublimer la vie. Peut-être par égo surdimensionné. Peut-être parce que je veux apporter du rêve, de l'évasion, de la transcendance aux gens qui se déplacent pour venir me voir en concert.

Lui : Ou peut-être que vous aimez tout simplement ça ?

Moi : Oui. Je chante pour tout le monde. C'est vrai que cela me gêne quand on me dit, même avec gentillesse que je suis un chanteur pour initiés. Ou quand on me dit que les toutes petites salles me vont tellement bien. A part le Magique, non je n'aime pas forcément les toutes petites salles. Et j'ai été surpris quand certains m'ont dit être un peu déçus depuis que parfois, je chante dans des plus grandes salles, peut-être plus grand public. Mais je m'adresse vraiment à tout le monde. Après, tout le monde ne peut pas aimer, c'est une autre histoire.

Lui : On a les contraites de l'émission radio, c'est vraiment dommage que tout ce qu'on se raconte là, on ne puisse pas en parler à l'antenne. Mais bon, pour une autre émission plus longue, j'espère. Je voulais vous dire, c'est curieux mais on dirait que la crise du disque, des concerts vous passe dessus, comme si cela n'avait aucune prise.

Moi : ...disons que...d'abord être artiste c'est une façon de vivre, d'être, de s'adapter à tout un tas de situation, ce n'est pas un métier comme les autres, je ne suis même pas sûr que ce soit un métier. Puis on en France, malgré tout, il y a des aides variées, j'ai eu quelques mécènes, des coups de pouce, je suis bien entouré. Tant que ça durera, je profite. Si un jour, tout doit s'arrêter, et bien on verra. Mais je considère que la crise ne doit pas m'empêcher d'écrire des chansons. Chaque jour est un jour nouveau, avec son lot de bonheurs et de difficultés. C'est la Vie, en fait.

Lui : Parler de la crise vous gêne ?

Moi : Oui. Disons que les questions sur la crise de la musique, du disque sont devenues des questions un peu faciles, habituelles, on embête les artistes avec ça. On leur demande d'être des sociologues, des économistes, de décrypter les aléas du marché, de donner leur avis là-dessus. Alors que ce qui compte avant tout c'est l'oeuvre réalisée, écrite, chantée. Je souhaite personnellement qu'on me juge sur mes œuvres, en bien, en mal, peu importe. C'est aussi ce qui m'intéresse chez les autres artistes. Ce qu'ils créent. Pas forcément la façon dont ils créent. Je ne suis pas fan des making-of. C'est un peu de la perte de temps.

***

Habituellement, il n'est pas bien vu quand un artiste parle d'un autre artiste...de façon, disons...plus nuancée, plus approfondie que les 'à conseiller', 'j'aime', 'j'adore'. Mais il y a tellement de choses qui ne sont pas bien vues que finalement...enfin s'il fallait s'arrêter à cela, on ne dirait plus rien, on ne chanterait plus rien. J'ai très tôt dû me confronter aux us et coutumes du Show-Biz, puisque j'en fais partie, que je le veuille ou non. J'ai réalisé à quel point le monde de la chanson/de la variété, ce sont des clans, des idéologies, des courants, qui souvent s'affrontent, ne se supportent pas. Ce n'est pas mon problème et comme je ne pense pas appartenir à une famille artistique bien définie -on me l'a suffisamment fait comprendre, je me sens encore plus libre d'aller vaguement par ici, vaguement par là. Je ne m'intéresse pas au degré de notoriété des artistes, à leur compte en banque, j'ai autant de respect pour Mylene Farmer que pour Clémence Savelli. Si d'autres veulent ériger des cloisons, grand bien leur fasse. Il y a des artistes que je n'aime pas, et vice versa, ce n'est pas anormal, c'est la comédie des relations humaines.

Je n'étais pas fan d'Allain Leprest. J'aime 4 ou 5 chansons de lui, c'est tout. Quand il nous a quitté il y a deux ans, cela m'a fait un choc sur lequel je me suis exprimé il y a quelques temps déjà, mais je ne me suis pas senti obligé de dire qu'il était formidable, ou que la chanson s'en est retrouvée orpheline. La réalité est terrible car elle nous rappelle chaque jour que nul n'est irremplaçable. Je l'ai vu chanter sur scène au Limonaire, je n'ai rien ressenti. Ce qui m'a fait mal au cœur c'est d'abord sa fin, prématurée. Et puis parce que, qu'on l'aime ou pas, il existait par lui-même. Des artistes comme Allain Leprest, Morice Benin, Jean-Pierre Réginal, encore de ce monde, ceux-là, et tant d'autres sont la preuve qu'il est possible d'être soi, en dehors des top50, des charts, des vacarmes médiatiques, des félicitations des uns et des autres, des courants etc. D'exister par soi-même. Être soi, alors que la vie est tellement courte, c'est déjà pas si mal.

C'est sur le bouche à oreille que je me suis rendu récemment au Magique voir le spectacle de Yann Denis chantant Allain Leprest, accompagné au piano par Jean-Louis Beydon. J'avais beaucoup d'appréhension. J'avais peur de m'ennuyer, car le répertoire m'attirait peu. Et c'est là la force d'un interprète. Il n'y a pas besoin forcément d'être fan de Leprest pour aimer le spectacle de Yann Denis. Il s'approprie les chansons avec une façon assez désarmante. Il séduit, il y a quelque chose de magnétique en lui. Certes de la gravité mais aussi parfois de la belle légèreté, et oui. Pas de flonflons solennels, de révérence à se cogner la tête au sol. C'est un spectacle qui s'adresse vraiment à tout le monde, par un chanteur interprète jeune, ancré dans l'époque actuelle. C'est pourquoi non seulement je conseille autour de moi, ce spectacle qui continue au théâtre des Déchargeurs jusqu'au 20 décembre, mais en plus je compte y retourner moi-même, avec plaisir.

Jann Halexander

 

L'AVANT et L'APRES - JANN HALEXANDER en concert au MAGIQUE le vendredi 27 septembre (par FLOREAL DURAN)

facade2

Point de vue de Floréal Duran, 5 Mondes Management...
L'AVANT et L'APRES - JANN HALEXANDER en concert au MAGIQUE le vendredi 27 septembre.
La salle était bondée, l'ambiance conviviale et notre chanteur vedette a tout de suite su établir un lien de complicité avec le public. JANN HALEXANDER c'est à la fois une voix aux subtiles modulations et des textes d'une intense poésie. Qui d'autre que lui oserait interpréter une mélodie de Francis Poulenc dans un spectacle dit de "variété", qui d'autre que lui pourrait chanter des textes à l'humour cynique ou totalement décalés. Il y eut Guidoni mais la comparaison est risquée car chacun a son propre univers. Avec la sortie de son nouvel album "MOI QUI RÊVE", JANN HALEXANDER poursuit son chemin d'artiste sans concession qui chante ce qu'il aime. Désormais il se détache de son piano avec aisance et on a l'impression que sa voix, son répertoire prennent une autre ampleur. Il est évident qu'il va conquérir un nouveau public sans pour autant céder à la facilité. C'est à une telle démarche qu'on reconnaît un vrai artiste et non un faiseur de chansons.Ce soir là quelques amis étaient là pour chanter à ses côtés. On retiendra notamment l'hôte des lieux, MARC HAVET, qui chanta avec fougue et vivacité deux de ses chansons.
Seul petit bémol, l'exiguïté de la salle et son inconfort qui pourraient rendre rédhibitoire toute envie d'y retourner. Heureusement que l'accueil et l'acoustique compensent ces désagréments.'

Posté par OmbreMauve à 12:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Jann Halexander au Festival de l’Automne pourri !...5 octobre 2013

 

17511_10201287746169577_215129414_n-1--2-

Pour fêter la rentrée, j'ai chanté le vendredi 27 septembre au Magique, vous étiez nombreux, nombreuses, merci. Allez, il faut fêter maintenant le changement de saison...oui, je sais...les feuilles mortent collent à la pelle, la pluie est poisseuse, indéniablement, l'Automne c'est pourri...raison de plus pour le fêter en chanson...en compagnie de Marc Havet, chanteur, maître des lieux, de Nicolas Duclos, compère de chanson, Nathalie Solence...

Samedi 5 octobre

AU MAGIQUE
42 RUE DE GERGOVIE 75014 PARIS
Réservation : 01 45 42 26 10   ou  mhavet@aumagique.com
spectacles à 21 H
consommation à partir de 3 euros + chapeau pour les artistes
on peut diner à partir de 20H, sur réservation: plat du soir 11 euros
www.aumagique.com
 
J.H/Label T.H
http://apoplexia2008.blogspot.fr/
 

 

Posté par OmbreMauve à 13:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Merci pour hier

Profil Jann Halexander (c) Jeff Bonnenfant 18 juillet 2013 - MAGIQUE - Copie

 

Merci pour hier soir, au Magique. Nous étions nombreux dans ce petit cabaret plein à craquer, que j'aime tant, nous étions bien. Merci pour ces belles retrouvailles de Rentrée, ce mélange d'Amitié et de Chanson. Cette alchimie lors des concerts me rappelle que je ne me suis pas trompé de voie/voix...tant pis pour les absents, merci aux présents, merci à Frédéric Pagès, Agnès Renaut, Marc Havet, Martine Havet, Indy, Ouman Dee, Monique Hottier, Barbara Felettig, merci à vous...''Qu'il pleuve ou qu'il vente ou qu'il neige, j'avance, j'avance, qu'importe le sable et la neige, j'avance jusqu'à vous, j'avance sans remords, j'avance jusqu'à ma mort, j'avance maintenant, j'avance vous avec moi''. Jann Halexander (récidive – je chanterais 4 ou 5 chansons au Festival de l'Automne pourri, organisé par le Magique, une fois de plus, belle fidélité, le 5 octobre, entrée libre, en compagnie de Marc Havet, Nicolas Duclos, Nathalie Solence – enfin remerciements également à Floréal Duran, Clémence Savelli, Yann Denis, Michel Xavier-Gérard, pour avoir communiqué sur le concert, à Jeff Bonnenfant, attaché de presse, ami de longue date et à Jérôme Cosniam, de lalouline Editions) [mes remerciements également à Floréal Duran, Monique Hottier, Clémence Savelli, Yann Denis, Daniela Cruz,pour avoir communiqué sur le concert, à Jeff Bonnenfant, attaché de presse, ami de longue date et à Jérôme Cosniam, de Lalouline Editions).

J.H