Nouvel album A VOUS DIRAIS-JE de Jann Halexander

Nouvel album A VOUS DIRAIS-JE de Jann Halexander

fond-cd-avousidraije-recto

fond-cd-avousidraije-verso

fond-cd-laure-frederic-recto

fond-cd-laure-frederic-verso

 

 

            'A Vous Dirais-Je' ou tout simplement nos histoires, histoires d'amour, de désamour, d'illusions, de fantasmes, nos vies, notre monde...un album à fleur de peau, sensualité pianissimo...


            Points de ventes :

 

. Album physique 7 juin 2017 sur Ebay, Priceminister, CD-LP, Aucland, en vente par correspondance à l'adresse (Lalouline Editions)

 

.Album digital 21 juin : Itunes, Amazon mp3, Napster, Spotify, Deezer, Bandcamp etc.

 

            Il est possible également de recevoir l'album digital, inclus quelques surprises, en réglant montant 10 euros via paypal à l'adresse suivante : ama2_ama9@hotmail.com. L'album vous sera envoyé par we transfer – merci de spécifier votre adresse.

 

            Nos remerciements à Lalouline Editions pour son soutien.

            Nos remerciements au public.

 

            Label TH

            Paris

Tournée

JANN HALEXANDER

A VOUS DIRAIS-JE ?

2017

 


12/05  LA ROUSSELLE – BORDEAUX [33]

13/05 LA ROUSSELLE – BORDEAUX [33]

07/06 SORTIE DE L'ALBUM 'A VOUS DIRAIS-JE ?' - NATIONAL

11/06 - LA VERBERIE* [60]

18/06 - VIEIL-BAUGÉ* [49]

09/07 - VIEIL-BAUGÉ* [49]

03/11 – THÉÂTRE DU GOUVERNAIL - PARIS [75]

04/11- THÉÂTRE DU GOUVERNAIL- PARIS [75]

24/11 – THÉÂTRE  DE L'ALMENDRA – ROUEN [76]

10/11 LES MOTS A LA BOUCHE – SAINT-SYLVESTRE-CAPPEL [59]

 

 

Jann Halexander - LAURE ET FREDERIC

 

 

 

 

Lalouline Editions / Label TH

Sous réserve d'évolutions

* Concerts privés

 

 

Jann Halexander - Lost in Fort de France

Jann Halexander - Un Dimanche à Vieil Baugé

 

 

 

 

 

Posté par OmbreMauve à 18:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Concert Jann Halexander 'Between Us', 09/02/2017, Au Magique Cabaret, Paris [chanson]

 There always has been something weird with Jann Halexander, since 2003. He's definitly out of standards, with his original shows, and he proposes a surprise for this beginning of the year, at the Magique, an institution for French Song. He has already sung at the Café de la Danse (he has participated in a show for Gabon , "Une Aurore se lève") and he is now coming back where it all started. A great evidence of loyalty from the author of "Papa, Mum", "Aucune importance". Emotion and humour will meet, and Jann Halexander will sing our lives, our sorrows, our doubts and joys.

 

Visuel BLUE

 

9/02/2017

21h00

Au Magique

42 rue de Gergovie

75 018 Paris

métro Pernety line 13

 

Booking :

ama2_ama9@hotmail.com

or 06.16.13.98.32 / 01.45.42.26.10

 

 

Prices: 10 euros (8 euros on billetreduc, billetnet or by phone)

Posté par OmbreMauve à 17:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Pars et Gogo II – avec Cécile Goguely et Jann Halexander

 Le 14 juin 2015, sortait PARS ET GOGO, clip-moyen métrage signé Monique Hottier, vite devenu culte, sur une collaboration de Jann Halexander avec la rappeuse MC COCO, et la participation de la comédienne Claire Hoffmann.

JANN HALEXANDER 'PARS ET GOGO II' [Avec Cécile Goguely] court-métrage

 

PARS ET GOGO II prolonge la réflexion sur l'Amour, la fin de l'Amour. Un court-métrage avec la comédienne Cécile Goguely, Jann Halexander.  

Posté par OmbreMauve à 17:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Sortie du disque 'ELLES ET EUX CHANTENT JANN HALEXANDER'

1

 

Eux et Elles chantent Jann Halexander 


Plusieurs artistes, aux styles variés, dans un beau mélange éclectique, interprètent des chansons et des musiques de l'artiste Jann Halexander, qui a débuté en 2003. Un répertoire riche de plus d'une centaine d' oeuvres, réparties sur une dizaine d'albums sur plus d'une décennie. Ces chansons appartiennent à tout le monde : il est intéressant de voir comment des artistes singuliers, quelque soit leur niveau de notoriété, reprennent à leur façon des titres qui abordent les thèmes de la différence, de l'amour, de la famille, du voyage. Ce n'est donc pas un disque 'hommage', heureusement. Plutôt un disque où des artistes de différents horizons apportent leur style, leur patte, leur âme, avec leurs reprises et aussi des créations originales qui s'insèrent dans l'univers Halexander, le prolongent l'enrichissent. Rencontres fortes, rencontres fécondes. Quelques duos. Enfin, certaines chansons sont déjà devenues de petits classiques comme 'A Table', reprise ici par Nicolas Duclos, mais également dans des fêtes de famille, par des amateurs. C'est avec une vive émotion que nous remercions ceux et celles qui ont accepté de participer à cette belle et folle aventure...
Jeff Bonnenfant, Label TH/Editions Lalouline
http://jannhalexander.blogspot.fr/ 

0- Le Mulâtre [Frédéric Pagès]/1- A Table [Nicolas Duclos]/2- Déclaration d'amour à un Vampire [Barbara Felettig]/3- Alien Mother [Clémence Savelli]/4- Les Patriciens [Vincent Ahn]/5- Le Renouveau [Ouman Dee]/6- Que sont devenus nos amants perdus [Léa Héloin]/7- Moi qui Rêve [Agnès Renaut]/8- Ticcala [Ben Nodji]/9- Un bon chanteur est un chanteur mort [Barbara Felettig]/10- Le Merle Chanteur [Jann Halexander]/11- Brasillach 1945 [Rosa Project]/12- Madame Hermann [Monique Hottier]/13- Qu'as-tu fait de ta sœur [Rosa Project]/14- Pars et Gogo [MC COCO / Jann Halexander]/15- Apprendre à mourir [Seth Eden]/16- Déracinés quand même [Rosa Project]/17- Une femme en quête de liberté [Sultana / Jann Halexander] /18- Un cèdre sur le toit [Gilles Roucaute] /19- Vampires 2007 [Anne-Cécile Makosso-Akendengué] /20- Aucune Importance [Marc Havet]



ELLES ET EUX CHANTENT JANN HALEXANDER 
[Label TRILOGIE HALEXANDER – LALOULINE EDITIONS]
Sortie : 11/11/2015
Contact Label : ama2_ama9@hotmail.com
http://jannhalexander.blogspot.fr/

Album disponible sur les plates-formes de téléchargements légales
sur Ebay, priceminister

07/11/2015 - MERCI

1

Posté par OmbreMauve à 17:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Jann Halexander : Amours [sortie 17 décembre 2014]

Jann Halexander-cd-amours-Cover

Jann Halexander : Amours

Amours

 

Tu me dis " tu es beau"

Je le prends comme un "je t'aime"

Tu me dis " tu es chaud"

Et je me laisse faire

Tu me dis "touche moi"

Et mes bras deviennent ton drap,

Egoïste, je suis, l'égoïsme me perdra!

 

Et j'implore ton pardon,

A coups de caresses, de chansons,

Et je crains que tu abrèges

Que tu oublies notre relation

 

Que tu dises "oublies-moi"

Et mes larmes deviennent mon drap,

Amoureux, je suis Fou, et l'amour me perdra!

Tu te saoûles, tu es triste,

Nous voilà comme des enfants,

Que l'amour est pénible,

Cette valse des sentiments,

 

Et j'implore ton pardon,

A coups de caresses, de chansons,

Et je crains que tu abrèges

Que tu oublies notre relation

 

A nous deux l'avenir,

Sur les draps de nos vies,

Parfois c'est à vomir,

Mais je m'accroche au navire !

Ton regard est fuyant

comme la honte d'un enfant

qui ne peut assumer

le chaos des sentiments

 

Et j'implore ton pardon,

A coups de caresses, de chansons,

Et je crains que tu abrèges

Que tu oublies notre relation

 

Le soleil illumine

les rues de Maggelburg

et je traîne, ahuri,

il y a quelque chose de lourd

ton moral qui me mine

qui me joue un drôle de tour

comme un diable qui rit

mais que devient notre amour ?

 

Et j'implore ton pardon,

A coups de caresses, de chansons,

Et je crains que tu abrèges

Que tu oublies notre relation

 

 

Texte et musique : Jann Halexander

Lalouline Editions

2014

 

Posté par OmbreMauve à 18:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Interview avec Jann Halexander, au sujet de l'album 'Un Bon Chanteur est un Chanteur mort'

 

 

cdJHunbonchanALBUMface

 

INTERVIEW PARUE SUR http://diaphane49.skyrock.com/3203241449-Interview-avec-le-chanteur-Jann-Halexander-sur-l-album-Un-Bon-Chanteur.html

J'aime les chansons de Jann Halexander, et je suis très content qu'il ait accepté une interview par skype, à l'occasion de son nouvel album (que j'ai écouté en avant-première), 'Un Bon Chanteur est un Chanteur Mort' et des dates qui vont suivre, à Paris et en province. Bonne lecture.

Bonjour, Jann Halexander, merci d'accepter cette interview : fier du nouvel album ?

J'ai hâte que les gens le découvrent. Ils aimeront ou pas, mais l'album est là, je m'y suis investi pleinement, comme les albums précédents...voire peut-être avec plus de...je sais pas comment dire...

D''énergie du désespoir ?

Peut-être. Oui. C'est une sorte de cri du cœur.

Les arrangements sont plus fouillés, plus grand public mais il y a aussi moins d'humour.

L'album s'est construit comme ça.

Moins de chansons aussi.

Oui. 13 chansons. C'est une façon de condenser. Avant j'avais tendance à proposer une vingtaine de chansons à chaque disque. Je ne le regrette pas mais c'est vrai que ça fait beaucoup. Et puis 13 c'est un peu mon chiffre porte-bonheur. Et je ne dis pas ça parce que je suis né un 13.

Et il va y avoir les concerts.

Oui. C'est même là que tout se joue. 

A ce point ?

Disons que...quand on a connu des salles pleines, même de dimension moyenne, c'est très agréable et on a envie de recommencer. C'est comme si j'étais à ma juste place. Ce n'est pas simplement le fait de briller. C'est aussi le bonheur, non, la jouissance plutôt d'avoir ce sentiment de ne pas m'être trompé de voie. C'est une vie tellement particulière, âpre, violente, pour tout un tas de raisons alors quand je suis sur scène et que les gens sont heureux, s'évadent de leur quotidien, je me dis que je ne suis pas trompé de vie. Là, oui la vie a un sens. C'est difficile à faire comprendre ça, à communiquer là-dessus, à partager. 

Surtout qu'il y a une grande évolution sur scène depuis les débuts, on dirait...

Mes débuts étaient catastrophiques mais je n'aimais pas ça, la scène. Je voulais être comme Gérard Manset ou Françoise Hardy, juste faire des disques et basta. Mais ce n'était pas envisageable pour tout un tas de raisons sur lesquelles je me suis déjà pas mal exprimées. Donc oui au début c'était laborieux. Et puis le temps passe, on construit son public, on agrandit son public. On construit une relation. Et c'est une belle relation. Alors on s'épanouit. Ce n'est jamais acquis, c'est souvent je t'aime moi non plus, faut avoir du panache, de l'agressivité, de la violence, c'est Gilbert Bécaud qui disait que sur scène, d'une certaine façon, on fait l'amour à son public. Après je ressens les choses ainsi, c'est très personnel. 

Vous êtes un peu plus établi dans le paysage aussi maintenant.

Peut-être. Je ne sais pas. 

En tout cas il y a un public fidèle.

Comme je disais, rien n'est acquis mais très récemment, pour des soucis de santé, j'ai dû annuler à contre-coeur deux représentations (ndlr le monologue théâtral 'Confessions d'un Vampire Sud-Africain') au Magique. Et Jeff (ndlr Jeff Bonnenfant, attaché de presse) a mis en ligne l'information sur facebook, twitter, le site officiel. J'ai reçu beaucoup de mails, de coup de fils, de messages de soutien. J'étais ému. 

A chaque anniversaire aussi, je suppose qu'on vous fait le coup ?

D'envoyer des sms, des mails ? Oui. Et des cadeaux aussi. (rires). C'est assez rigolo. Et touchant.

Peut-on dire que vous avez une place à part dans le show-biz?

Dans ce cas je ne suis pas le seul.

Mais vous faîtes bien partie du show-biz ?

Je ne sais pas. C'est vaste le show-biz. En fait, en français ça signifie industrie du divertissement, j'en fais partie, oui. Je propose des chansons, des tours de chant aux gens, au sens strict oui. Mais maintenant...j'ai un souvenir assez étrange, il y a 4 ans, j'ai été invité à un défilé de John Galliano, par l'intermédiaire d'un ami travaillant dans la mode et qui voulait me faire découvrir ce monde-là, que je ne connaissais pas. Dans le public, il y avait les journalistes, les photographes, c'était à côté du Ritz, il y avait le chanteur Kanye West, je me souviens d'ailleurs que j'étais étonné car je l'ai croisé dans les escaliers menant au sous-sol où il y avait un buffet, il est plus petit que moi, je ne sais pas pourquoi, je l'imaginais plus grand. Enfin surtout ce qui était étrange, c'est le côté...je ne dirais pas superficiel, car c'est un peu cliché de dire ça...mais c'est le comportement des gens à l'extérieur, qui n'étaient pas invités, il y avait pleins d'adolescents avec leurs portables qui étaient agglutinés contre les barrières de sécurité et voulaient à tout prix avoir la possibilité de voir, photographier avec leur portable ne serait-ce qu'un millimètre des stars qui étaient officiellement annoncées ce soir-là. Et de l'autre côté, dans la salle en question, il y avait beaucoup de gens qui se donnaient des grands airs...voilà...(soupir)...c'était étrange. Le show-biz c'est ça aussi. C'est donc très vaste et là je m'étais retrouvé à cette soirée de façon exceptionnelle mais ce n'est pas mon univers.

Votre univers c'est la chanson française ?

Et encore...en fait j'aime bien aller d'un lieu à l'autre, d'une ambiance à l'autre, voir, découvrir...c'est un peu facile de le dire, mais bon les chapelles ce n'est pas pour moi. Et puis on m'a souvent fait sentir dans certains milieux que je n'avais rien à y faire. J'ai pris acte. Mais bon, oui, je chante en français, je fais un mélange de chanson et variété française...

Même pop, dans le dernier album...

Oui...la liberté d'aller là où j'ai envie, cette liberté je la prends. Tant que je peux le faire, et bien je le fais. 

On dit parfois que l'artiste en étant maître de ses choix, est libre de se tromper...

Dans le cas du créateur, disons que j'ai le mot final, oui. J'y tiens.

Mais Un Bon Chanteur est un Chanteur Mort, c'est une boutade, non ?

Oui...et non...j'ai écrit les premiers mots de cette chanson peu de temps après la mort d'Allain Leprest. Pendant longtemps la plupart des médias l'ignoraient. Quand il nous a quitté, certaines revues qui ne parlaient jamais de son œuvre, lui ont consacré des lignes. C'est classique, mais un peu dommage. Voire révoltant. Les gens, il faut les aimer de leur vivant. Les notices funéraires, ce n'est pas le plus important. J'ai eu aussi à l'esprit un court bouquin original, écrit par le chanteur Dominique A, qui s'appelle 'Un bon chanteur mort'.

Mais dans Postérité, vous citez le nom de chanteurs peu connus, à qui la mort n'a pas donné d'aura particulière.

Oui. C'est un sujet complexe. Disons que en tant que chanteur, je m'inscrit dans un courant, dans une continuité. J'ai peut-être innové sur certains sujets, mais sur d'autres, je ne fais que prolonger une sorte de fil artistique. Et puis après moi il y en aura d'autres. C'st un cycle sans fin apparente, c'est beau et c'est aussi angoissant. Beaucoup passent à la trappe. En tant que chanteur, sur le titre Postérité, citer d'autres artistes c'est une façon de dire : vous étiez là, on ne vous oublie pas. 

Et est-ce que vous pensez que c'est plus dur la vie d'artiste pour les chanteurs de chanson actuellement que par le passé ?

Non. Vraiment, non. Les difficultés sont différentes mais non. 

Vous échangez là-dessus avec vos collègues ?

Je n'ai pas 36.000 collègues. Et entre nous, on ne parle pas forcément de chanson. Quand je prends un pot avec Clémence Savelli, ou Nicolas Duclos, des amis proches, on aborde tout un tas de sujet, pas particulièrement la chanson, le devenir de la chanson. 

Vous êtes sur wikipédia, vous êtes référencé dans des ouvrages sur la chanson, le cinéma, vous avez même été chantés par d'autres chanteurs, quel regard posez-vous là-dessus ?

C'est beau. C'est bien. Mais je le redis vraiment, l'essentiel pour moi c'est la scène, à tous les niveaux. Même si j'aime écrire, enregistrer des chansons, faire du théâtre, réaliser des films, peindre, poser pour les peintres, les photographes, la scène est loin devant, c'est le moteur principal. 

Et vous dîtes que cet amour de la scène, c'est dur à partager ?

Oui. Mais attention, je constate que c'est dur mais je me fais une raison. Mais c'est sûr que c'est une vie à part pour moi. Je suis forçé d'accepter la solitude. Je n'ai pas le choix. Ou plutôt j'ai choisi cette vie-là.

Est-ce qu'à l'heure actuelle vous trouvez cela injuste de ne pas être plus reconnu, ou connu ?

Dommage, peut-être. Injuste, non, certainement pas. Il y a des choses vraiment injustes qui m'écoeurent, je ne sais pas...quand des enfants sont battus à mort, quand des animaux sont abandonnés le long d'une route ou tués d'un coup de carabine dans le crâne, ça c'est vraiment...affreux, injuste...les paysans qui se suicident parce qu'ils sont au bout du désespoir alors qu'ils nourissent la société, un prof qui est accusé injustement de viol, des criminels en liberté, ça c'est flippant, c'est terrible. Mais le fait que mon 'œuvre' ne soit pas plus connue que ça, non c'est ni juste, ni injuste. C'est un positionnement personnel. Je sais que pour certains, la non-reconnaissance ou le déficit de notoriété c'est très mal vécu. Je ne dis pas que je le vis bien, mais finalement je ne le vis pas mal. J'accepte la situation, sans être résigné, j'accepte et je continue d'avancer, c'est ce qu'il y a de mieux à faire. Rester dans la Vie.

Est-ce qu'il y a des artistes actuels que vous admirez ?

Stromae. J'adore. Vraiment c'est génial, efficace profond. C'est un bol d'air. J'ai apprécié le dernier album de Mylene Farmer. Mais au sens large il y a beaucoup d'artistes que j'apprécie, très différents les uns des autres, je suis assez éclectique. J'ai un peu de mal par contre avec le slam, le rap ou la country. Là je bloque. 

Le rock ?

Moyen. C'est variable. J'aime beaucoup la musique contemporaine. J'ai souvent écouté Henri Dutilleux par exemple. 

Il était natif d'Angers, comme votre maman ?

Ma maman est native de Longué-Jumelles, à quelques kilomètres d'Angers. Ce n'est pas très loin.

Vous avez démarré à Angers avant de continuer sur Paris et à l'étranger, non ?

Oui. C'était la bonne école. Le public angerois est très très dur. Il ne fait pas de cadeaux...du coup après on peut chanter partout ! (rires)

Jann Halexander, merci pour cette interview, merci pour votre talent, vos chansons, que peut-on dire d'autre ?

Et bien, merci à vous, et puis, je voudrais dire merci aux gens qui me suivent depuis pas mal de temps, aux proches. J'ai une pensée particulière pour mon ami. Je tenais à le dire. Et également pour Jeff Bonnenfant et puis Monique Hottier, qui est secrétaire de mon label. On forme une équipe soudée. C'est une force, ça, je le crois sincèrement. 

Merci !

cdJHunbonchan-ALBUMdos

06 octobre 2015

Réécouter Mylene Farmer en 2015...

 

Cliché promo n°3 - Jann Halexander par Jeff Bonnenfant

Les chansons accompagnent nos vies. Les miennes se mêlent aux autres. Flux incessants. Elles vont. Elles viennent. C'est beau. C'est bien. Récemment dans le métro, je me suis fredonné 'C'est une belle journée' de Mylene Farmer. Souvenir de fin d'adolescence. Nouvelle vie. Nouveaux désirs. Traces indélébiles. 

Jann Halexander

La Dame Rousse de Jann Halexander (hommage à Farmer)

 



'Sans Contrefaçon' interprété par Jann Halexander et le Duo Chokola, version jazzy

Jann Halexander chante Ainsi-Soit Je (inédit).Reprise personnelle.(Mylene Farmer)

 

Clip C'est une belle journée de Mylène Farmer + sous-titres

  

Mylene Farmer - Je laisse le vent emporter tout (Live)

 

Posté par OmbreMauve à 17:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,